Se recentrer avant de peindre…

Important :                                                                                                             Comme pour les ateliers, chaque journée de stage commence par un moment de prise de contact les uns avec les autres, un petit «moment d’arrêt sur image » sur soi
cad un moment d’arrêt par de la relaxation, la méditation, la visualisation, la
respiration, le rire, le mouvement, les sons, le partage…suivant les besoins de
chaque groupe;
Pour quoi? pour arrêter « le petit vélo ds la tête » et aller à la
rencontre de son peintre intérieur…
qui ne se découvre que
dans le moment présent.. ici,
maintenant et en toute conscience , cad quand tout stress est parti…
Ce moment se passe  en toute liberté et dans lerespect de chacun;
 
Pendant la journée : juste essayer de peindre dans la conscience de ce qui se passe pour  vous   avec  comme indicateur le plaisir d’être tout au long de la création !
Quand tout va bien, pas de question à se poser : tout coule de source; c’est un vrai
plaisir! Super!!

Quand vous ne savez plus quoi faire… alors c’est intéressant de se poser la
question ;  » qu’est-ce qui se passe pour moi!  » ;  Juste être dans la conscience de ce qui se passe, sans jugement… accueillir ce qui vient !
J’impulse
ce questionnement , mais il se vit dans l’intériorité de chacun… en toute
liberté et dans un profond respect;

Une fois   l’émotion  accueillie, nous repartons dans la technique! et oh! merveille! c’est alors que tout s’ouvre et que peindre coule de source … Tout ce processus ne prend que quelques secondes!!! tout le reste du temps nous peignons!!! (ce n’est pas un
lieu de thérapie mais un chemin de vie ). De cette façon, vous apprenez juste à découvrir comment vous fonctionnez face à votre peinture : c’est l’outil le plus précieux pour arriver à peindre ce qui est en vous!
En fin de journée ou de stage,, un autre petit « moment d’arrêt sur image »
sur ce que l’on vient de créer, de mettre au monde… sans jugement, ici, maintenant
et en toute conscience
,dans l’accueil et l’écoute de ce qui se passe entre  sa peinture et soi : la  recevoir, l’accepter, l’accueillir ;
« qu’est-ce qu’elle m’apprend , sur moi et sur ma technique !! »

J’impulse cet accueil , mais il se vit également dans l’intériorité de chacun… en toute
liberté et dans le profond respect de chacun;